Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

dimanche 1 mai 2011

Barça ou Real ?...

Avec un peu de retard (excusé pour cause de vacances), je reviens sur le match Réal de Madrid-Barcelone.
Comme souvent, je ne partage pas l'avis de la plupart des observateurs qui ont vu un mauvais match.
Certes, la rencontre n'a pas atteint les sommets, les actes d'anti-jeu et les simulations ont été légions.
Et alors ! C'était un vrai match de coupe, comme j'aimerai en voir en France, l'engagement était total.
Il faut savoir que la rivalité entre les deux clubs ne date pas d'hier, et n'a rien à voir avec la rivalité d'un OM-PSG chez nous ou Arsenal-Chelsea en Angleterre.
Elle va au-delà du simple aspect sportif et est profondément ancrée dans l'inconscient collectif des deux villes. On peut même parler de haine entre Barcelone la Catalane et Madrid la Castillane, capitale de l'Espagne qui a oppressée constamment sa rivale, au point d'interdire dans les années 20 les matches dans l’enceinte du Camp Nou sous prétexte qu'on y chantait l'hymne catalan.
Madrid, capitale économique, soutenu par Franco et les fascistes, contre Barcelone le Catalane, incarnation de la résistance des républicains et durement réprimée pour cette attitude pendant les 36 ans de dictature du Caudillo.
Christiano RONALDO
Aujourd'hui l'Espagne est une démocratie républicaine, l'antagonisme entre les deux villes existe toujours et s'est cristallisé sur leur club de foot, ce qui est tout de même plus pacifique.
Si les deux clubs ont en commun de ne pas être constitués en société anonyme mais d'appartenir à leurs "socios", (plus de 180.000...pour le Barça) qui élisent le président, ils ne partagent pas la même philosophie.
Le Réal est présidé par un milliardaire du BTP, Florentino Pérez pour qui rien n'est trop beau ni trop cher. Après les Zidane, Beckham, Ronaldo, Kaka enrôlés à prix d'or, il a signé le plus gros chèque de l'histoire du football (94M€) pour acquérir Ronaldo le Portugais. Sans grand résultat puisque l'année dernière, le club a chuté face à ....Lyon !! Pour juguler cette fatalité, il a ressorti le chéquier pour embaucher cette saison José Mourinho, le sorcier, mais il y a de fortes chances pour que le parcours en Champion League s'arrête mardi prochain. Cette élimination annoncée face à l’ennemi honni n'en sera que plus amère.
Lionel MESSI
A l'opposé de cette dispendieuse politique de recrutement, le Barça mise sur sa formidable école de  formation, la Masia, d'où sortent la plupart des joueurs qui évoluent aujourd'hui sur les pelouses, y compris le génial Messi. Peu de mercenaires au Barça, mais des joueurs qui revendiquent leur identité catalane avec force, à l'image de Xavi, Pujol et Guardiola le coach.
Pour ce match aller, le "sorcier" avait décidé d'adopter une stratégie ultra défensive en jouant sans attaquant et en comptant sur les contre-attaques. Il a ainsi largement contribué au spectacle pitoyable proposé par son équipe, sa vedette à 94€ évoluant comme une âme en peine sur la pelouse.
En revanche, Guardiola est resté fidèle à ses principes de jeu offensif et il en a été récompensé.
Ainsi, sauf improbable énorme surprise, le samedi 28 mai 2011 s'affronteront à Wembley (Londres) les deux meilleures équipes du monde, Barcelone et Manchester United.
Et c'est tant mieux.
Portez vous bien.


Foot et politique...

Le foot est à la une de tous les médias, mais pas tout à fait comme il aurait pu le souhaiter : voila que les dirigeants, y compris le sélectionneur, sont accusés de racisme par Médiapart.
Franchement ? j'en ai par dessus la tête de ce politiquement correct.
Marre de ces réactions épidermiques.
Les grands prêtres de la lutte contre le racisme sont en permanence aux aguets : radios, tv, journaux...rien n'échappe à leur vigilance.
Noble cause s'il en est, la lutte contre le racisme sous toutes ses formes s'est aujourd'hui transformée en chasse aux sorcières.
On est arrivé à une telle paranoïa que même la pire des crapules, pourvue qu'elle soit "étrangère" trouve des défenseurs zélés.
Un propos à connotation raciste ou prétendue telle, et aussitôt, c'est l'hallali.
Il faut remarquer ici la responsabilité des médias qui se précipitent sur le moindre évènement qui, en d'autres temps, n'aurait pas forcément intéressé grand monde.
Dernier exemple en date : le racisme règne à la fédération Française de football. Tout part d'un article du site Médiapart, fabricant de scoop, qui, à propos du foot, titre en une : "les dirigeants veulent moins de noirs et d'arabes".
Titre racoleur, que rien ne confirme dans le contenu de l'article ; certes, quelques phrases peuvent paraître ambiguës, mais rien de bien probant. Médiapart affirme posséder les preuves formelles de ses affirmations (écrits, enregistrements ? ) mais n'en produit aucune.
Cela n'empêche pas la ministre des sports, Chantal Jouanno, de réagir au quart de tour et de suspendre de ses fonctions le directeur technique de la FFF, François Blaquart, sur la base d'une conversation que ce dernier aurait eu avec le sélectionneur Laurent Blanc.
Je pose la question : cette réaction fulgurante, basée uniquement sur des assertions non vérifiées, ne serait-elle pas uniquement dictée par des arrières pensées bassement politiques ? Vite, réagir avant que le Front National et la Marine ne récupèrent l'affaire ! Et pourquoi sanctionner le seul Blaquart, illustre inconnu, et pas Laurent Blanc, si celui-ci est également impliqué ? Parce que ce serait une décision impopulaire, et après l'ère Domenech, interdiction de toucher à Laurent Blanc.
C'est le degré zéro de la politique.
J'attends impatiemment la suite des "révélations", et s'il s'avère que les accusations n'étaient pas fondées et donc la sanction injustifiée, Madame la ministre sera aussi prompt à présenter sa démission.
Portez vous bien.




la ministre