Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

dimanche 14 août 2011

In God we trust...

Ce matin , tranquillement installé, je petit-déjeune en regardant les infos sur BfmTv. Pas grand chose de nouveau, quand soudain, un reportage apparemment anodin, sur un sénateur américain qui semble tenir la corde pour être le prochain candidat à la présidentielle US.
Vous savez quoi ? Il m'a foutu les jetons ce con là.
Rick Perry qu'il s'appelle. Il est gouverneur ultra-conservateur de l'un des états les plus conservateurs des States, le Texas. Il en est à son 3ème mandat après avoir succédé à W.Bush, une référence.
Sa ligne politique est simple, pour ne pas dire simpliste : moins d'impôts, moins d'aides sociales (sous-entendu pas de feignasses), pas de sécurité sociale, réductions budgétaires à la hache. Le niveau d'éducation au Texas est l'un des plus bas des Etats-unis
Avec lui, au Texas, il vaut mieux être blanc riche et en bonne santé que noir pauvre et malade.
Lors du discours qu'il a prononcé pour annoncer sa candidature, il a déclaré : "Nous avons oublié (les Américains) qui nos a créé , nous bénit et nous protège..."
Car c'est un candidat évangélique. Il voit la main de Dieu en toutes choses et commence ses meetings par une prière. A t-il prié chaque fois qu'il a fait exécuter un condamné à mort ? 200 exécutions capitales sous ses mandats (record US, série en cours). Il est intransigeant avec les criminels,  Il ne craint pas l'erreur judiciaire, et lorsqu'on lui apporte les preuves de la probable innocence des condamnés, il s'assoit dessus. (affaires Medellin et Willingham, voir sur internet pour ceux qui veulent creuser).
Bref, un drôle de coco, inquiétant à souhait, probablement le bras politique des tenants d'un libéralisme extrême. Pour eux, l'ennemi c'est Obama, avec ses idées communistes de se préoccuper du sort des plus défavorisés. D'autant que, last but not least, il est noir....
Porté à la tête des USA, s'ouvrirait une ère de libéralisme effréné où tous les coups seraient permis, avec un seul et unique objectif : faire du fric. Et prier !
En Europe aussi nous avons les mêmes individus. Le problème, c'est qu'ici ils avancent masqués.
Il n'en sont que plus dangereux.
J'aurai l'occasion de vous en parler prochainement.
Restez éveillés et portez vous bien.