Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 20 octobre 2011

L'explosion ?....

Faudra t-il voter en 2012 ?
Avons nous besoin d'un gouvernement souverain ?
A quoi servira t-il ? Quel pouvoir lui restera-t-il ?
J'écoutais ce matin les informations et désormais, les choses sont claires : les véritables gouvernants sont ces fameuses agences de notation dont on nous rebat les oreilles tous les jours.
Qui sont-elles, qui les dirigent, comment travaillent-elles, qui prend les décisions et surtout QUI les payent ? Elles ont désormais acquis droit de vie ou de mort sur les états, et donc les citoyens.
Jusqu'où peuvent elles aller ?
Sous les coups de boutoir conjugués du FMI et des états débiteurs harcelés par ces agences, la Grèce se meurt sous nos yeux. On lui impose toujours plus de rigueur, toujours plus d'austérité, toujours plus de restrictions.
Qui sont ces Grecs un peu plus étranglés tous les jours ?
Des femmes, des hommes et des enfants, des gens comme vous et moi.
Des femmes, des hommes et des enfants employés, ouvriers, fonctionnaires, écoliers, agriculteurs, étudiants, retraités....Ils doivent tous vivre survivre avec des salaires, des traitements, des pensions, qui se réduisent comme peau de chagrin à chaque tour de vis donné par les nouveaux maîtres du monde.
Jusqu'à quand vont-ils supporter ce régime ?
J'y songeais ce matin en voyant les images de dizaines de milliers de manifestants dans les rues des villes Grecques. Les banquiers voient-ils les mêmes images ? Et surtout en tirent-ils les mêmes conclusions ?
Lorsqu'un avion s'élance sur la piste, il y a un moment où il ne peut plus s'arrêter : il doit décoller. Coûte que coûte. Ce moment s'appelle le point de non-retour (Rappelez vous le Concorde à Roissy).
Ou se situe le point de non-retour de la population Grecque ? Que se passera t-il lorsqu'il sera atteint ? De quoi est capable un peuple désespéré et jusqu'où peut mener sa révolte ?
Nous avons la réponse. Ces situations se sont déjà produites des dizaines de fois, sous nos yeux mais par images interposées, et dans des pays de "sauvages" : émeutes de la faim, exécutions sommaires, tueries, révolte de gens poussés à bout et l'armée qui ouvre le feu...Mais si demain ça se produisait tout à côté de chez nous, dans ce pays beau comme un dépliant d'agence de voyages, inventeur de notre civilisation, soleil, plage, mer bleue, le Parthénon, les roses blanches de Corfou...Athènes, Troie, Ulysse, Aristote, Euclide, Archimède. Vous en voulez d'autres ? Euclide, Hippocrate, les jeux Olympiques, Onassis, La Callas, Costa-Gavras, Nikos Aliagas Démis Roussos, Mélina Mercouri et la si douce Nana Mouskouri.
Et si l'explosion grecque était contagieuse et se propageait à d'autres pays ? Au hasard la belle Italie, entraîné vers les abysses par un Président du conseil psychopathe, Caligula lubrique inventeur de la gouvernance bunga-bunga à côté duquel notre champion national (j'ai nommé DSK le Libidineux) fait office de Oui-Oui ?
Vous me trouver excessif ? Peut-être.
Rappelez vous : à l'aube du 19ème siècle, le 20 septembre 1792, près de 100000 soldats Prussiens envahissent la France pour rendre au bon roi Louis XVI ses prérogatives, c'est à dire un pouvoir absolu, tout puissant, soutenu par la noblesse riche, avide de pouvoir, cupide exploitant un peuple miséreux et désespéré. 47000 gueux, les fameux sans-culottes, s'opposèrent et vainquirent les forces ennemies. La légende de la bataille de Valmy était née. Cette victoire ne fut pas sans conséquence :  le lendemain , la Convention Nationale abolissait la Royauté et proclamait la République.
Assistant à cet évènement, le poète Goethe affirma  : "De ce lieu et de ce jour date une nouvelle époque dans l'histoire du monde". Belle prémonition, il avait vu juste : Valmy, ce fut aussi le début d’une longue et périlleuse marche pour la liberté des peuples…
Et si l'Histoire repassait les plats ?
Ne voyez vous aucune similitude avec la situation d'aujourd'hui ?
Y aura-t-il un nouveau Valmy, et où ?
Pensez-y et portez-vous bien.