Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mardi 15 novembre 2011

La peur...

Si vous lisez régulièrement mes billets, vous savez que je suis nous sommes en train de préparer notre prochain déménagement.
La date fatidique se rapproche, nous avons accéléré la cadence pour la confection des cartons. A priori, nous sommes dans les temps, mais on est jamais assez prudent, le stress est là, bien présent et ne disparaîtra que lorsque nous aurons intégré notre nouvelle résidence.
Cette préoccupation me détourne évidemment quelque peu de mon blog mais ne m'empêche pas de monter en température lorsque j’entends certaines déclarations. Comme par exemple les attaques contre François Hollande.
Alors ce matin, je laisse un instant mes cartons et mes rouleaux de scotch pour écrire vite fait ce petit billet.
Donc, la droite tire à boulets rouges contre le candidat socialiste.
Ce n'est pas un hasard, mais une stratégie mûrement réfléchie au plus haut niveau et dont la cause me semble évidente.
Dans l'esprit de la droite, le scénario de la Présidentielle était ficelé : DSK ayant remporté les primaires, il affronterait donc Sarkozy et les stratèges de la droite avaient prévu de révéler ses turpitudes entre les deux tours. Car si le grand public ne savait quasiment rien des gros besoins du bouc du FMI, dans les hautes sphères, nul ne l'ignorait. La révélation de sa voracité l'aurait fait exploser en plein vol et le Satrape aurait été réélu dans un fauteuil.
Manque de chance, le Faune en se disqualifiant tout seul a déjoué leurs plans.
Alors, pour reprendre la main, NabotLéon enfile à nouveau son costume de super héros sauveur du monde. Après avoir dégommé ses ex-copains dictateurs d'Afrique du Nord, il sauve l'Euro, fesse copieusement Papandréou, vire Silvio "Caligula" Berlusconi et se tâte pour aller casser la gueule aux Iraniens.
Dans le même temps, pour disqualifier le bon François, il fait monter au front ses petits soldats.
Prenons Rama Yade. On peut comprendre son intervention : n'ayant jamais eu grand chose à faire et plus rien du tout depuis sa démission du poste d'ambassadrice auprès de l'Unesco, elle avait choisi de s'occuper en  misant sur le cheval mulet Borloo. Manqué ! Elle consacre donc son temps libre a réfléchir et à balancer des déclarations définitives du style : "les socialistes n’ont pas parlé de défaite"...C’est une victoire de la majorité" ; et elle en profite pour annoncer un scoop : au 2ème tourelle "voterait Sarkozy"...!!
Monsieur Chatel a lui aussi du temps libre : après avoir attentivement relu toute l'oeuvre de Jean de Brunhoff et de René Goscinny, il en a conclu et l'a triomphalement annoncé sur une radio libre (RTL) que F.Hollande, c'est Babar et N.Sarkozy Astérix !!! Je rappelle à ceux qui reviendraient d'un long séjour sur Mars que ce monsieur est ministre. Et pas n'importe quel ministre, celui de l'éducation nationale ! On pourrait penser qu'un homme qui occupe un tel poste a beaucoup de travail et possède un minimum de compétence. Or L.Chatel est un ignare inculte : pour ceux qui comme moi ne sont pas familiers de l'univers de Babar, lisez ce blog :  Babar ce héros !    
F.Fillon, c'est la cerise sur le gâteau. Souvenez-vous, en 2007 il annonçait d'un  voix sépulcrale qu'"il était le chef de gouvernement d'un pays en faillite". Ce qui l'autorise aujourd'hui à s'en prendre " au programme, aux propositions, aux promesses de François Hollande et du PS qui sont tout simplement irresponsables". C'est qu'en matière d'irresponsabilité nous avons affaire à un connaisseur : depuis 2007, ce gouvernement a augmenté le poids de la dette de 25% !!!
La réalité ? C'est que tous ces braves gens ont peur. Leur joli scénario a coulé et ils trouvent sur leur route un homme qui est l'anti-thèse de celui qu'ils attendaient.
Ils ont peur car ils savent que sous son aspect bonasse, le leader de la gauche est un homme déterminé.
Ils ont peur car derrière ce visage calme et détendu, il y a un dur, le mou supposé est en réalité un tueur.
Ils ont peur car ils pressentent savent que pour eux les carottes sont cuites.
Alors, ils cognent avec l'énergie du désespoir. Ils sont dans leurs rôles et on n'en attendait pas moins d'eux et on en verra d'autres d'ici l'élection.
En revanche, ce que je n'accepte pas, c'est le comportement de certaines personnalités censées souhaiter la défaite du Satrape.
C'est le cas de JL.Mélanchon, triste personnage qui ayant compris qu'il n'avait aucun avenir dans la gauche traditionnelle s'est fait le chantre d'une idéologie d'un autre temps. En traitant F.Hollande de "capitaine de pédalo", il a atteint le degré zéro de la pensée politique, sa seule excuse étant qu'il n'a que ce moyen pour faire parler de son groupuscule en voie d’extinction.
La compagne sera longue et rude, mais la victoire sera au bout du chemin.
En attendant, je vous laisse et retourne à mes cartons.
Portez-vous bien.