Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 29 décembre 2011

Où, quand, Epilogue...



C'en est trop, je craque, il faut maintenant que je sache : alors
OU ? et QUAND ?
Nous nous sommes quittés sur cette double question.

Je vous résume brièvement les faits : nous sommes le 1er décembre, dans le garage à Montmerle, au milieu de cartons, en plein déménagement vers une nouvelle demeure.
Colette rentre du travail et m'annonce que la mutation que nous n'attendions plus vient de lui être proposée.

L'heure de vérité a sonnée : c'est pour le 1er février et c'est à Nice.

Boum ! Servez chaud.
Dans le silence qui s'est abattu dans le garage, un ange en tongs et chemise  Hawaïenne passe, les ailes enduites d'Ambre solaire…
Moi : euuuh, Nice sur la Côte d'Azur ??????
Elle : oui, Nice sur la Côte d'Azur…
Je laisse un blanc pour vous permettre d'absorber le choc :





Car il s'agit bien d'un choc. Et même de plusieurs !
D'abord  la nouvelle de cette mutation. Nous avions définitivement abandonné cette hypothèse et  intégré l'idée de rester dans la région, au moins jusqu'à la retraite de Colette.
Ensuite, le moment où cette proposition survient, en plein déménagement.
Puis la date d'échéance : le 1er février sera vite là.
Enfin, bien évidemment la destination.
Surtout la destination. Au fur et à mesure que se déroulait notre conversation, j'essayais de deviner quel lieu nous était proposé. Le sud-ouest qui avait notre préférence ? Le Languedoc, pas mal non plus, voire la Bretagne que nous aimons beaucoup tous les deux ? Pas un seul instant je n'ai pensé au Sud, que nous n'avions même jamais évoqué.
Ne soyons pas hypocrite : tout le monde rêve peu où prou de vivre sur la Côte d'Azur, surtout dans cette région Niçoise. D'où l'intensité de l'émotion.
Allons nous accepter ? Poser la question, c'est y répondre. L'un comme l'autre n'avons jamais hésité à faire nos valises et à partir à l'aventure. Ce n'est pas aujourd'hui que nous allons reculer.
Pour nous, c'était OK. Restait à obtenir la validation définitive du transfert.

-Salon de Provence/dimanche 11 décembre/20H00
Demain, Colette à rendez-vous avec la DRH de la région Carrefour Sud-Est. Pour éviter tout stress, nous avons décidé d'arrivée la veille. Nous sommes au restaurant, et bien sûr cette opportunité de mutation occupe toute notre conversation, nous imaginons mille scénarios.
Demain, nous saurons…

-Salon de Provence/lundi 12 décembre/11H00
Nous attendons à l'accueil du siège de Carrefour. Un homme arrive,salutations, présentations, c'est le DRH. Colette disparait à l'étage.
L'attente commence. Je m'efforce de ne pas penser à ce qui se dit au-dessus. Je me concentre sur les allées et venues dans le hall. La vie quotidienne d'une entreprise, les livreurs, les employés qui se dirigent vers la machine à café. J'écoute les propos de la standardiste en essayant de deviner ceux de son interlocuteur. L'horloge tourne…

-Salon de Provence/lundi 12 décembre/12H15
Des pas dans l'escalier. Ce sont eux qui redescendent. Colette est imperturbable, impossible de deviner quoique ce soit sur son visage. Le DRH nous souhaite bon retour et disparaît.

-Salon de Provence/lundi 12 décembre/12H20
Nous sommes assis dans la voiture. Pas un mot n'a été prononcé. Je regarde les lauriers roses du parking agités par le vent. Un silence de cathédrale règne dans l'habitacle. Colette ouvre son sac, me tend une feuille pliée en quatre.
Je l'ouvre.
C'est sa lettre de mutation.

C'est fait, Nice nous tend les bras…..

Où, et Quand ?.....


A la fin de mon dernier billet, je vous ai laissé avec une interrogation. Durant notre déménagement, un évènement est survenu qui a bouleversé nos plans et sérieusement changé notre proche avenir.

Voici les faits :

-Montmerle/jeudi 1er décembre/18H
Avec la camionnette louée, je viens de transporter une bonne partie des cartons préparés. Je terminerai demain et il ne restera plus alors que la partie meubles qui sera assurée mercredi prochain par les déménageurs. Colette arrive à ce moment. A son air, je devine aussitôt qu'il y a un problème. Là, dans le garage, au milieu des cartons à déménager, elle annonce la couleur : sa direction vient de lui proposer une mutation.

-Montmerle/jeudi 1er décembre/18H30
Une mutation !
Effectivement, Colette avait bien exprimé le vœu de changer de magasin et de région mais après plus de deux ans sans réponse, las d'attendre une proposition qui nous semblait de plus en plus improbable, nous avions fait une croix sur ce projet et décidé de rebooster nos vies en changeant notre environnement, d'où le déménagement.

-Montmerle/jeudi 1er décembre/18H45


Bon, une mutation. Mais où ? Je l'interroge : cette proposition répond-t-elle à nos souhaits, et surtout, au-delà du lieu d'affectation proposé, est-elle intéressante professionnellement ? Car la carrière de Colette n'est pas terminée, il lui reste quelques de nombreuses années à accomplir et il n'est pas question de sacrifier sa carrière pour uniquement satisfaire notre envie de changer de région.

-Montmerle/jeudi 1er décembre/19H00


Evidemment, nous évoquons notre situation actuelle. En plein chantier de déménagement. Il n'est plus possible de faire marche arrière, il faut aller au bout en envisageant toutes les conséquences d'un éventuel nouveau déménagement, et notamment comment gérer les livraisons des meubles qui doivent se faire à partir de la semaine prochaine. Casse-tête…

-Montmerle/jeudi 1er décembre/19H15


J'ai posé un flot de questions, évoqué un tas de problèmes, émis une montagne d'hypothèses, mais je n'ai pas encore les réponses à  : OU et QUAND. Colette esquive lorsque mes interrogations se précisent. Quoi, mais ma parole elle le fait exprès ! Ma curiosité est à son  paroxysme, d'autant qu'à son air matois je sens une certaine jubilation, voire une jubilation certaine. Nous jouons au chat et à la souris : elle ne veut pas en dire plus, et je ne veux pas lui demander…

-Montmerle/jeudi 1er décembre/19H15


C'en est trop, je craque, il faut maintenant que je sache : alors OU ? et QUAND ?

Portez-vous bien en attendant les réponses.




Ca déménage...


A mon grand désespoir, je suis privé d'internet et donc coupé du monde et de mes fidèles lecteurs depuis le 7 décembre : SFR rencontre des problèmes pour le transfert de ma ligne ADSL. En désespoir de cause, j'ai acheté hier une clé 3G grâce à laquelle j'ai pu retrouver la civilisation.
Voici le texte que j'avais écris et qui aurait du paraitre le 10 décembre :

Ayé ! Nous avons les clés, le bail est signé, la maison à St Symphorien nous attend.
Pour mieux marquer notre nouvel environnement, nous avons décidé de changer notre cuisine et d'installer une bibliothèque dans le salon. Commande passée chez Ikéa, la livraison et le montage se feront quelques jours après notre arrivée, ce qui ne pose pas de gros problèmes, nous nous sommes organisés en conséquence.
Pour le reste, l'affaire semblait assez simple. Après avoir loué une camionnette, j'avais déjà tranféré quasiment tous les cartons que nous avions confectionnés et il ne restait que les gros culs, à savoir les meubles à démonter et à remonter.
C'était sans compter avec l'escalier où plutôt les escaliers, car celui de la maison de St Symphorien, bien que de style différent, s'est montré tout aussi redoutable que celui de Montmerle. Et au final, cette journée qui s'annonçait relativement peinarde s'est révélée quasi cauchemardesque...Commencée à 8H00 et terminée à 19H30. Sur les rotules...
Autre contrariété : alors que jusqu'à présent il avait fait plutôt beau et doux, voilà qu'il pleuvait et l'humidité a sérieusement refroidit l'atmosphère. Sympa quand, malgré une demande faite en temps et en heure, GDF ne viendra ouvrir la ligne que vendredi matin, soit dans deux jours. Pour notre première soirée, nous avons 8°.....
Il faut commencer par gérer l'urgence, à savoir le miam-miam et le dodo. Le lit vite fait bien fait, direction le restaurant qui non seulement nous épargne la corvée du repas mais nous offre un moment de détente bien mérité.
Au retour, vite au chaud sous la couette épaisse pour une bonne nuit réparatrice.
 Le lendemain, nos muscles sont douloureux et la température ambiante ne nous aide pas à démarrer la partie la plus fastidieuse du déménagement. Il faut ouvrir les cartons et remettre les affaires en place, tout en s'habituant à la nouvelle disposition des lieux. On a beau avoir sérieusement répertorié le contenu des cartons, on est toujours à la recherche de quelque chose (bon sang, il est où ce p***** d'ouvre-boites...).
Deux jours plus tard, tout est ordre. Les vêtements soigneusement empilés dans les armoires ou suspendus dans les penderies, les ustensiles de cuisine à leur place, mes dossiers alignés sur les étagères dans le bureau. Les cartons vides, méthodiquement cassés sont partis à la déchetterie, un tour à Carrefour pour remplir le frigo et nous pouvons enfin nous prélasser dans le canapé en regardant la TV.
Colette a repris le chemin du travail et testé son nouvel itinéraire, dix minutes de porte à porte, elle peut continuer à rentrer le midi pour couper sa journée. Reste à prendre de nouveaux repères et habitudes dans notre nouvel environnement. Ce n'est qu'une question de temps…
Bref, c'est reparti pour un tour après un déménagement classique comme vous en avez probablement tous connu.
Seulement voilà.
Chez Cap2blog, rien ne se passe tout à fait comme prévu. Le scénario décrit plus haut ne s'est pas produit.
Un grain de sable est venu enrayer la mécanique, sous la forme d'un évènement totalement inattendu qui non seulement a perturbé nos projets mais va sérieusement bouleverser notre vie et probablement celle de nos proches.
Un évènement vraiment incroyable ! Quel est ce mystérieux évènement ?
Bientôt la réponse.
En attendant, portez-vous bien...