Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mercredi 25 avril 2012

Kicéceluilà...

Quelques heures pour souffler et on repart de plus belle.
Il est toujours bon de prendre un peu de recul après un tel évènement, ne serait-ce que pour récupérer un peu de la campagne.
Un qui ne fatigue pas, c'est Copé.

lundi 23 avril 2012

On refait le match...

Comme dans un match de foot, nous sommes à la mi-temps et le score est inscrit au tableau d'affichage :  
HOLLANDE : 1 - SARKOZY : 0
Cette 1ère mi-temps a été, comme prévue, très disputée. Les joueurs se sont donnés à fond et dans les commentaires vont bon train. Globalement, tout le monde est satisfait de l'assistance, qui frôle les records. Par contre, certains sont déçus de l'attitude de certains supporteurs.

dimanche 22 avril 2012

Attendre...

Attendre !
Verbe : espérer l'arrivée d'une personne, d'un évènement, escompter.
Il est 18H00.
La majorité des bureaux de vote vient de fermer. Seuls les habitants des très grandes villes peuvent encore voter. Mais les jeux sont probablement faits.
L'attente : elle a commencé dès ce matin. Comme je vous l'avais raconté dans un précédent billet (ICI), je n'ai pas pu voter personnellement. J'ai donc établi une procuration, confiée aux bons soins d'un ami à Montmerle. Premier souci, est elle arrivée à bon port ? Deuxième inquiétude : Gérard, mon bras armé, va t-il arrivé sans encombre jusqu'au bureau de vote ? Ne risque t-il pas d'être victime d'un attentat perpétré par une obscure officine Sarkozienne.
A 10H, le téléphone sonne. 

jeudi 19 avril 2012

Houba ! Houba ! ...

Pour relâcher un peu la pression générée par cette élection, il était tentant de jouer la carte cinéma.
Ca tombait bien. 
Une première vague de petits enfants* étant arrivée pour les vacances, en fin de matinée nous prenons la direction du multiplex Pathé. En ce moment, un seul film véritablement pour enfants, "sur la piste du Marsupilami".

La journée sera belle...

Le "mou, le Culbuto, Flamby, Guimauve le conquérant, Mollande..."
Vous vous souvenez de tous ces noms d'oiseaux dont on qualifiait François Hollande, pas toujours inventés par la droite. Ils avaient pour seul but de dévaloriser l'homme politique dont certains présentaient et redoutaient l'ascension.
Avec raison.

mercredi 18 avril 2012

Alors, je m'interroge...

N'en déplaise aux nostalgiques du bon vieux temps et aux puristes, il y a un bon moment que le football a quitté le domaine du sport de grand-papa pour entrer dans l'époque du foot-business et de l'argent roi.
Au niveau de "l'élite", c'est à dire de la ligue 1, il y a maintenant un foot à deux vitesses : d'un côté les clubs aux moyens limités, de l'autre les clubs aux budgets pharaoniques.
Pour les premiers, le jeu consiste à attirer, puis conserver dans leur effectif les meilleurs joueurs possibles, au prix le plus raisonnable et de lutter toute la saison pour ne pas faire partie de la charrette de ceux qui redescendent en division inférieure. 

mardi 17 avril 2012

Qui a la plus grosse ?

Qui a la plus grosse ?
Sous-entendu la plus grosse assistance à son meeting.
La droite dit : "c'est nous..."
La gauche réplique "pas du tout, c'est nous..."
Les médias disent : "match nul !"
Et moi ?
J'm'en tape.
A quoi servent ces rassemblements censés faire basculer les électeurs dans le bon camp ?
A rien.
Pourquoi ?
Parce que ils ne rassemblent que des convaincus. 

lundi 16 avril 2012

Il ment, donc il hait...

Le règle de base du jeu politique est la confrontation d'idées.
Chacun développe ses arguments et tente de décrédibiliser ceux des autres.
Malheureusement, ce qui prévaut, c'est la mauvaise foi et la désinformation. La vérité est tordue en tous sens et n'a finalement aucune importance, pourvu que l'adversaire soit mis en difficulté.
A ce petit jeu, les ténors de  l'UMP sont les champions de la mauvaise foi, sous la houlette de C.Guéant, menteur-chef, mais sa suprématie est rudement mise à mal par Jean-François Copé qui ne recule devant rien pour démolir François Hollande.
Voyons trois extraits de sa dernière interview :

samedi 14 avril 2012

Sortie de placard. Et de route...

L'issue semble est inéluctable. 
D'ailleurs le Président-candidat l'a annoncé lui-même : "je sens monter la vague".
En fait de vague, c'est un tsunami qui se prépare et qui va balayer le Sarkoland.
Après avoir accompagné une remontée du Monarque, les sondages replacent Hollande en tête, aussi bien au 1er qu'au second tour, et ce depuis le début de la campagne officielle, c'est à dire depuis que le temps de parole des candidats est strictement identique et surveillé. Hasard ? Non, évidemment. On peut maintenant allumer sa TV, écouter la radio ou ouvrir son journal sans tomber systématiquement sur Sarkozy.
Et nombre de ses affidés ont disparus des écrans radars. Quelqu'un a-t-il des nouvelles de JF Copé ? En réalité, ils sont tous en train d'essayer de sauver leur peau, voire de se placer pour "après".
Il n'y en a qu'un qu'on entend encore : Fillon

Pourquoi voter Sarkozy...

Dans une semaine, il faudra voter.
Si vous faites partie de ceux qu'on nomme les indécis, ceux qui n'ont pas encore choisi leur champion, je vous propose ci-dessous un liste d'arguments  pour vous aider à vous déterminer.



vendredi 13 avril 2012

Publicité...





Un permis pour tout ?

Vous avez économisé sou par sou et maintenant vous êtes prêts à construire la maison de vos rêves. Mais auparavant, il vous faudra obtenir un permis de construire. Et si cette construction une fois terminée ne vous satisfaisait pas, vous pourrez la démolir. Après obtention, bien entendu d'un permis de démolir en bonne et due forme.
L’automne venu, vous adorez parcourir les plaines et les bois en compagnie de votre chien. A l'occasion, vous ne dédaignez pas tirer un coup de fusil en direction d'un lièvre ou d'un perdreau imprudents. Oui, mais il vous faut un permis de chasse.

lundi 9 avril 2012

Canal Plus de moins...

Même si vous n'êtes pas branchés foot, vous avez forcement entendu parler ce dimanche du Clasico. Et tout ce battage vous a peut-être exaspéré.
Désolé, je vais en remettre une couche, mais pour vous apportez un éclairage autre que footballistique.
Avant d'en venir au coeur de mon billet, petite explication de texte. 
Le Clasico est souvent confondu, à tort, avec le derby.
Le derby est une confrontation entre deux clubs proches géographiquement, voire de la même ville : OL-St Etienne, Liverpool-Manchester, Arsenal-Tottenham...Il en existe dans tous les championnats.
Le Clasico d'appellation d'origine contrôlé est la double confrontation qui oppose chaque saison le Réal de Madrid et le FC Barcelone au sein du championnat Espagnol. Par extension, ce nom est également donné à toutes les rencontres pouvant avoir lieu entre ces deux clubs à l'occasion d'autres compétitions (Coupe du Roi, Champion league).
Cette rencontre entre les deux plus grands clubs d'Espagne est suivie dans tout le pays mais aussi dans le monde entier (400 millions de téléspectateurs en moyenne*) et est plus qu'un simple match.
L'antagonisme entre les deux cités va bien au-delà de la simple rivalité sportive, c'est un véritable affrontement idéologique entre deux régions ennemies : la Catalogne et la Capitale, à cause de  vieilles haines datant principalement de la période Franquiste durant laquelle les Catalans fut durement opprimés.
Heureusement, aujourd'hui le combat est redescendu essentiellement au niveau sportif.
La renommée médiatique planétaire de ce match a attiré bien des convoitises, notamment en France où la notion de Clasico a été importée dans les années 80. Il désignait les rencontres entre l'Olympique de Marseille et le PSG, symbole du combat province versus capitale. A l'époque, les deux clubs luttaient pour la conquête du titre de champion et leur rivalité était soigneusement entretenue par le président de l'OM, l'ineffable Bernard Tapie, spécialiste du jet d'huile sur les braises incandescentes.
Pour créer et entretenir la légende du Clasico à la française, il fallait un diffuseur. Ce fut Canal+ qui mis en musique pendant des années cette rivalité.
Hélas, ce qui devait être le sommet de la saison de foot tourna court bien vite. 
Sans préjudices des outrances verbales qui opposaient les deux clubs, les présidents, les joueurs, supporteurs et généraient des violences sur et hors des stades, ce sont surtout leurs performances sur le terrain qui vira au fiasco. 
Quand l'un dominait, l'autre plongeait dans les tréfonds du classement (avec même une descente infamante en L2 pour l'OM) et leurs confrontations ont souvent donné lieu à des matches médiocres.
Le Clasico de ce dimanche de Pâques n'a pas échappé à la règle, comme prévu.
Pourtant, depuis le début de la semaine, Canal+ faisait monter la sauce avec des centaines de spots publicitaires diffusés, le paroxysme étant atteint le jour du match avec une journée spéciale : analyses, reportages, arrivée du bus en directe, 30 caméras pour couvrir la rencontre et 11 h d'antenne. 
La montagne va accoucher d un souriceau : certes, la chaîne cryptée a réuni 2,3 millions de téléspectateurs, mais la note donnée par les abonnés (10,8) confirme la médiocrité du spectacle proposé.
Toutes compétitions confondues, il y a eu 78 Clasico à la Française. On est loin des 215 (ou 242 selon les sources) Clasico Barça-Réal...
Alors pourquoi une telle débauche de moyens ? La réponse est évidente : l'arrivée de la chaîne de TV Qatari Al-Jazira. Non content d'avoir racheté le club de la capitale, les Qataris ont raflé à Canal+ la diffusion de toute la Ligue des champions entre 2012 et 2015,(sauf le premier choix) et une partie non négligeable du championnat de L1. 
Cette nouvelle chaîne de TV sera dirigée par Charles Biétry, l'homme qui a inventé le foot sur Canal+ et qui en est parti dans des conditions obscures. La vengeance étant un plat qui se mange froid, et C.Biétry étant affamé, il a commencé à puiser dans le vivier des journalistes de Canal, à commencer par l'excellent Darren Tulett, l’excentrique mais néanmoins excellent spécialiste du foot anglais.
Canal+ a fait du football l'une de ses vitrines pour séduire les abonnés. Son autre fer de lance, le cinéma s'épuise dans la mesure où les nouveaux films paraissent en DVD de plus en plus tôt après leur sortie. Il est donc vital pour la chaîne cryptée de séduire un maximum de nouveaux abonnés avant le démarrage de sa concurrente.
Si pendant des décennies le foot à fait vivre, et bien vivre Canal+, on peut légitimement s'interroger sur la stratégie de la Ligue de football.
La chaîne cryptée a largement contribué non seulement à sauver le cinéma français (les cinémas Allemand et Italien ont disparus corps et biens) mais également promu et médiatisé nombres de petits sports confidentiels, sans parler du rugby qu'elle a sauvé de l'agonie en permettant son passage au professionnalisme.
Si Canal+ se trouvait fragilisé, c'est tout un pan du sport français qui serait menacé, à commencer par le foot lui-même.
Mais ça, "les gros pardessus" de la Ligue s'en foutent. Ils ne pensent qu'à faire entrer un maximum de fric pour approvisionner le tonneau des danaïdes des clubs français, sans pour autant obtenir de résultats probants au niveau des résultats.
Affaire à suivre...et en attendant, portez-vous bien.


*Pour les puristes, le record mondial est détenu par le match Liverpool-Manchester, 500 millions de téléspectateurs le 15 octobre 2011...

lundi 2 avril 2012

Faut être motivé...

Nous vivons dans un pays formidable !
Tenez ! 
A chaque consultation électorale, nous avons droit aux mêmes jérémiades de la part des politiques de tous bords, largement relayées par les médias : le taux d'abstention. Au grand dam de tous les partis, les Français ne se déplacent pas pour voter et ils le déplorent. Chacun y va de son analyse, mais aucun ne remet en cause la médiocrité du débat politique. Et pour la prochaine présidentielle, on nous annonce déjà un record, avec un taux qui pourrait atteindre 32%...
Mais ce n'est pas le sujet de mon billet.
Nous vivons dans un pays formidable !
Il fallait s'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2011 pour voter quatre mois plus tard...Si vous déménagez pendant cette période, vous ne pouvez pas vous inscrire dans votre nouvelle commune, ce qui constitue peut-être une première explication à l'abstention.
Vous me direz qu'il est possible de voter par procuration. C'est exact !
Nous vivons dans un pays formidable !
Me trouvant dans ce cas de figure et bien décidé à participer à ce vote, j'appelle la gendarmerie pour me renseigner sur les formalités : c'est très simple, me dit-on, il faut se présenter avec la personne à qui vous allez donner procuration. 
      -"Problème, nous sommes à 500km l'un de l'autre".
     -"Dans ce cas, vous devrez présenter la photocopie recto-verso de sa carte d'identité"
Dont acte. 
J'appelle mon bon Gérard pour lui expliquer la situation et 48H plus tard, j'ai le document en main.
Par précaution avant de me déplacer, je rappelle la gendarmerie. Qui me confirme que la démarche doit s'effectuer...au commissariat !
Nous vivons dans un pays formidable !
Coup de fil au commissariat où j'explique mon cas. Coup de théâtre, mon interlocuteur m'affirme qu'il faut que j'effectue la démarche dans la ville du bureau de vote. Devant ma surprise, il me demande de patienter, il va interroger son supérieur et quelques instants plus tard, il me confirme l'information, c'est le chef qui l'a dit !
Les bras m'en tombent !
Sur internet, je vois que la démarche peut-être également effectuée au tribunal d'instance.
J'appelle le tribunal. Il est 15H55. Compte-tenu des délais administratifs, je tombe sur le répondeur qui m'informe que le tribunal ferme à 16H...
Nous vivons dans un pays formidable !
Ce matin, je fonce au tribunal. 
Au guichet, une employée fort aimable me réclame ma carte d'identité et un justificatif de domicile (j'ai eu la bonne idée de me munir d'une quittance de loyer). Elle me remet le formulaire à remplir et 5 minutes plus tard, ma procuration est validée.
Admettez qu'il fallait vraiment être motivé, alors que la démarche est on ne peut plus simple.
On reste rêveur devant l'incompétence crasseuse de ceux qui sont censés vous informer.
On se demande si tout n'est pas mis en oeuvre pour décourager les impétrants. Ou si tout simplement nos fonctionnaires essaient de s'éviter une surcharge de travail...
Enfin, vous avez compris que le 22 avril et le 6 mai, ma voix sera décomptée.
Nous vivons dans un pays formidable !
Portez vous bien.