Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 31 mai 2012

"I have a dream"

La Commission européenne commente le bilan de santé de l'économie des pays membres.
Comme il fallait s'y attendre, la France est montrée du doigt et le programme de F.Hollande, fraîchement élu, inquiète fortement le président de cette commission le sieur José Manuel Barroso.
Ce dernier,est le zèlé valet de l'ultra libéralisme et de la finance spéculative, ce qui ne manque pas de sel lorsqu'on rappelle que lors de la révolution des œillets (1974), il  était président des étudiants maoïstes et se situait à l'extrême gauche radicale de l'échiquier politique Portugais. 
C'est ce qui s'appelle "virer sa cuti"...
Bien que le bilan de santé repose en bonne partie sur l'héritage de Nicolas Sarkozy et sur le projet truqué de budget du gouvernement Fillon, le bon docteur Barroso a rédigé pour notre pays une ordonnance (non remboursée par la sécu...)

dimanche 27 mai 2012

Ignominies (2ème partie)

Vous êtes prêts pour la suite ? 
J'espère que vous avez bien pris vos précautions  parce que je vous préviens, ça risque d'être long, j'en ai gros sur le jabot et faut que ça sorte.
Donc la Droite part à l'assaut du gouvernement et plus particulièrement de la Ministre de la Justice, Christiane Taubira.
Celle-ci a toutes les qualités pour attirer les vautours UMP (variété se nourrissant exclusivement de vomissures et autres déjections se trouvant en abondance dans les caniveaux de la démocratie à la mode Sarkoland).
Elle est originaire de Guyane, des Iles comme on dit, elle a été militante indépendantiste, c'est une femme et petite gâterie, elle est noire.
Un vrai bonheur !
Sa première action en tant que Garde des Sceaux est la suppression des tribunaux pour mineurs, promesse du candidat Hollande. (Voir mon billet précédent).
Ah la salope !

samedi 26 mai 2012

Ignominies (1ère partie)...

C'était prévu et annoncé : il n'y aurait pas d'état de grâce.
Pas question de laisser souffler ce salopard de socialiste qui a osé battre voler la victoire à notre bien aimé Nicolas.
Et effectivement, ça défouraille dur, les hostilités ont débutées avant même l'investiture de F.Hollande.
Et depuis, la situation ne s'est pas améliorée.
N.Sarkozy avait élevé le mensonge en dogme. Lui parti, la ligne politique de la droite reste identique. Lisez ce tweet de mon député :



vendredi 25 mai 2012

What else ? C'est ici...

Vous vous êtes forcément déjà dit : "tiens, je serai curieux(se) de savoir ce qu'il a (ont) fait aujourd’hui"!
A ce moment, vous pensez à quelqu'un de votre connaissance.
Et c'est une vraie question. 
Tandis que vous êtes devant votre télé, regardant le navet film du soir, votre esprit s'échappe et vous essayez de vous "transmuter" dans le salon d'un proche.
Vous vous demandez comment s'est passé sa journée, qu'a-t-il fait, où est-il allé...
Hélas, ces questions vont rester sans réponse.
Sauf que, bien sûr, vous pourriez décrocher votre téléphone et demander à cette personne de vous raconter de sa journée. 

lundi 21 mai 2012

Et pendant ce temps...

Le monde va mal, tout fout le camp.
Heureusement, il reste le foot...



vendredi 18 mai 2012

Salviac est-il un con ?

Quand j'ai eu connaissance de "l'affaire Salviac", j'ai aussitôt pensé : Salviac est un con, et il mérite son sort.
Je vous rappelle les faits :
Pierre Salviac est journaliste. Il fut le commentateur télévisuel des matches de rugby qui remplaça, le légendaire Roger Couderc ce qui fait que tout le monde a oublié qu'il fut d'abord un brillant grand reporter. Sa collaboration avec France Télévision se termina aux prud'hommes. Il se reconverti dans diverses activités médiatiques. Fin 2011, Pierre Salviac annonce son intention de prendre du recul par rapport au journalisme, et il quitte Paris pour retourner à La Rochelle se concentrer sur des projets plus personnels.

mercredi 16 mai 2012

Casses-toi, pov'con...

Avant le combat des législatives, il faut que je vous parle de quelques polémiques récurrentes qui commencent sérieusement à me taper sur les nerfs.

1ère polémique : la condamnation de J-M Ayrault. Dès que son nom a été évoqué, on a ressorti cette condamnation pour fait de favoritisme. On l'évoque à chaque fois que son nom est prononcé. Quand j'écris "on", il faut lire la droite bien sûr qui ne se lasse pas d'évoquer le sujet, sans craindre curieusement les éventuelles foudres de la justice puisque évoquer sa condamnation, qui date de 1997, pourrait constituer un délit. Pourtant, à propos de justice, certains UMP pourraient bientôt avoir à faire avec quelques juges d'instruction, à commencer par J-F Copé.


mardi 15 mai 2012

Direct live...

Je suis devant ma TV.
Evidemment.
Je n'aurai pas voulu manquer ça.
Ca, c'est l'investiture du nouveau Président de la République, François Hollande.
Toutes les chaines d'info en continue sont sur les dents, le moindre détail est exploité jusqu'à l'usure car il faut alimenter le robinet à images. Certaines présentent la liste confidentielle des invités, d'autre, telle BFMTV qui dans ses émissions donne toujours priorité au direct, nous a fait assister à la pose du tapis rouge sur l'escalier du palais de l'Elysée. Passionnant...

lundi 14 mai 2012

Morgen ist auch noch ein tag...

De mes longues années d'étude de la langue allemande, j'ai uniquement retenu cette expression "morgen ist auch noch ein tag", ce qui signifie "demain est un autre jour".
Oui, demain est un autre jour.
Demain une nouvelle ère va s'ouvrir.
Demain, François Hollande sera investi Président de la République.
Demain, enfin !
Demain sera une belle journée, mais pas pour tout le monde.
Pas pour la droite en général et JF Copé en particulier.

dimanche 13 mai 2012

Hostium Terra...

J'ai beaucoup publié sur la présidentielle. Celle-ci terminée, je pouvais craindre un certain assèchement de mes sources d'inspirations.
Heureusement, les législatives se profilent à l'horizonn et il est grand temps que je vous parle de mon environnement politique.
Mais parlons plus bas, on pourrait bien nous entendre...Je suis en territoire ennemi...hostium terra..
Revue d'effectifs :
A tout seigneur tout honneur. La figure de proue de la classe politique locale est Christian ESTROSI, ci-devant député-maire de Nice et président de la métropole Nice Côte d'Azur. 

Partisan du rétablissement de la peine de mort, il considère, qu'à défaut, "il n'y a rien d'inhumain à laisser les condamnés en prison jusqu'à la fin de leurs jours puisque c'est là qu'ils sont le mieux".


KiCéTouCeuLà ?

Quel point commun y a-t-il entre Alain Juppé, Claude Guéant et Edouard Courtial, Philippe Richert ou encore Claude Greff ? Ils sont tous ministres. Si si, même les trois derniers cités. Ah, vous ne les connaissiez pas ? Rassurez-vous, moi non plus.
Et hélas, nous n'aurons pas l'occasion de faire plus amples connaissances car dans quelques jours, ils replongerons dans un anonymat qu'ils n'auraient jamais dû quitter...
A cette occasion, j'ai trouvé un billet intitulé : "Mesdames, Messieurs : AU REVOIR !". 
Je vous le reproduit ci-dessous tout en vous recommandant la consommation régulière et sans modération de l'excellent site de l'auteur : "Partageons" mon avis". (il figure dans "ma liste de blogs", là, sur la page dans la colonne de gauche).




samedi 12 mai 2012

Blogs de comptoir (2)...

LA GRECE : 
Suivez-vous les évènements de Grèce ? J'ai souvent évoqué ce malheureux pays dans mes billets. Rien n'est réglé. Le pays s'enfonce de plus en plus dans la misère. Le quotidien d'une part importante de la population consiste désormais à trouver de quoi se nourrir...Non, nous ne parlons pas d'une quelconque république bananière au fin fond de l'Afrique, mais d'un pays à deux heures de vol de Paris et qui fut le berceau de notre civilisation. Les partis traditionnels  récemment élus sont incapables de s'entendre pour former un gouvernement. Et voilà qu'un parti néo-nazi, l'Aube Dorée, est entré au parlement. Pas un parti d'extrême droite comme le FN chez nous, non, des vrais nazis, avec emblème imitant la croix gammée, salut hitlérien et idéologie à l'avenant. 

lundi 7 mai 2012

Bon et maintenant...

Cher François.


Tu es le nouveau Président de la république. Tu vas t’asseoir dans le fauteuil de Mitterrand. 
Quel parcours ! 
Toi, le péquenot Corrézien, toi envers qui tes adversaires, et hélas pas seulement à droite, n'avaient pas de mots assez insultants, toi qui avait osé annoncer que tu défierai l'immense DSK aux primaires, toi le terne candidat venu du diable vauvert, laboureur inlassable des provinces françaises, toi François Hollande tu as vaincu son Immensité Sarkozy 1er (et dernier) du nom.
Gloire à toi.

dimanche 6 mai 2012

On attendait depuis si longtemps...


Qu'est-ce-que ça nous a semblé long !
On attendait depuis si longtemps.
Précisément depuis le 6 mai 2007...1801 jours soit 43224 heures ou 2 593440 minutes  (je vous fais grâce des secondes) que nous supportons l'insupportable Monarque.
Et aujourd’hui, c'est terminé.
Couché par la vague qu'il avait pourtant bien vu venir, nous sommes débarrassé du Démiurge Elyséen.
Pendant son discours d'adieux, les larmes me sont montées aux yeux. 
Il faut dire que j'étais en train d'éplucher un oignon pour la salade de tomates.



Et Ségolène ?

Dans toute la France, la joie de la victoire explose.
Partout la liesse populaire, peut-être encore plus forte qu'en 1981.
Pourtant, au soir de cette magnifique victoire, je ne peux m’empêcher de penser à Ségolène Royal. 
Il y a cinq ans jour pour jour, elle aurait pu vivre ces moments magiques mais les Français en avaient décidé autrement. 

20H00...

20H00
L'heure sacrée.
Sur toutes les chaines de TV, les petits carrés dissimulant le visage du nouveau Président dansent la sarabande, puis se figent  pour dessiner le visage du vainqueur.
François Hollande est élu Président de la République.
D'un seul coup, notre taux d'adrénaline s'effondre, nous laissant un moment sans force. Puis doucement, comme monte le niveau de l'eau dans un récipient, une joie indicible nous envahit, nous submerge, nous renverse tel un tsunami.
François Hollande est élu Président de la République.
Grâce à sa pugnacité il a réussi son incroyable défi, renversé un par un tous les obstacles, terrassé tous ses ennemis, déjoué tous les pronostics.
François Hollande est élu Président de la République.
Et, par conséquent, Sarkozy est défait. Son agressivité, son arrogance, ses mensonges éhontés, son virage indigne vers les thèses de l'extrême droite ont enfin ouverts les yeux au peuple français qui l'a chassé.
François Hollande est élu Président de la République.
Seul devant ma TV, je récupère petit à petit de...Mais c'est l'heure de la pub.




Twitter...

La commission des sondages, qui n'a pas remarqué que nous sommes passés au XXI siècle, a interdit sous peine de poursuites la publication de tout chiffre avant 20H.
Et pendant ce temps là, Twitter...








Et en plus, ça rigole...














La suite à partir de 20H00...

vendredi 4 mai 2012

Piqûre de rappel...

S'il y a un domaine dans lequel  notre futur-ex-monarque n'a jamais varié, c'est bien l'enfumage. Ce vendredi il a déclaré : "Comment accepter cet étalage d'injures, de calomnies et ce torrent d'outrances ?". Contrairement aux apparences, ce n'est pas de la teneur de la campagne menée par la droite dont il parlait, mais de lui-même...On croit rêver. Il continue tranquillement d'attribuer à son adversaire tous ses propres défaut et ses sbires frappent toujours sous la ceinture. 

jeudi 3 mai 2012

Hollande m'a tuer...

Une première.
J'avais projeté d'écrire ce billet en regardant le débat en direct.


21H00 :
Ouverture. Sur le plateau Pujadas et Ferrari qui remplacent les plantes vertes dans le décor.
Tiens, Sarkozy a un bottin sous les fesses. Non, je déconne...
Hollande ouvre le feu. Il semble un peu tendu mais il parle posément avec calme.
Sarkozy a le visage grave, sa tête des mauvais soirs. D'entrée, il se lance dans le dénigrement.
Et le mensonge : "je ne suis pas le président d'un parti". Ah bon, et l'UMP alors ? Il continue : "il n'y a pas eu d'émeutes pendant mon quinquennat"....
Sarkozy essaie de mettre en cause le silence de Hollande sur les prétendues insultes proférées par son camp.
Hollande réplique très brillement et ne se laisse pas marcher sur les pieds.

mercredi 2 mai 2012

N'ayez pas peur...

Ce soir aura lieu le grand débat, celui que tout le monde attend, celui qui peut changer la donne.
Pour moi, ce débat est du pipeau.
A moins qu'un des candidats ne pète carrément les plombs et se jette à la gorge de son adversaire, il ne se passera rien de déterminant. Chacun sera dans son registre, avec comme seule ambition de ne pas sortir la bourde qui le mettrait en difficulté.
Les caciques de droite attentent ce moment avec gourmandise. Ils annoncent déjà que leur favori va exploser le pâle Hollande, l'éparpiller aux 4 coins du studio et montrer que celui qui à l'envergure d'un président, c'est lui, et personne d'autre.
Je vous le dis : ils prennent leurs rêves pour des réalités.