Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 9 février 2012

Comment qu'ça s'passe ?...


Une semaine s'est écoulée depuis notre arrivée à Cagnes.
Petit à petit, nous trouvons nos marques. Pas si facile la réadaptation. Il nous faut perdre toutes nos anciennes habitudes et nous approprier notre nouvel espace de vie.
Colette a pris son poste mercredi. Pour elle aussi l'adaptation à son nouvel environnement va prendre quelques temps.
Son premier souci était le trajet : nous avons effectué une reconnaissance la veille de son entrée en fonction. Aïe ! C'est que nous ne sommes plus à la campagne avec ses routes tranquilles bordées de champs et de haies dans lesquelles chantent les petits oiseaux. Nous sommes en ville, avec la circulation, les feux rouges, les fadas du volant... J'ai vite compris que ça n'allais pas être simple. Pas question d'ajouter le stress du trajet à celui du nouveau magasin, j'ai donc pris la décision qui s'imposait : faire le chauffeur, le temps qu'il faudra. Et c'est vrai que ce n'est pas évident lorsqu'on a perdu l'habitude de la circulation. Si le parcours est relativement court (14 km), il faut compter entre 20 et 30 mn de trajet.
Certes, plus de champs et de petits oiseaux, mais nous suivons le bord de mer et il faut bien dire qu'être à l'arrêt sur la Promenade des Anglais n'a rien à voir avec la même situation sur le périphérique...
Laissez moi vous parler de notre environnement.
A la limite de St Laurent du Var, notre maison se trouve au bout d'une impasse dans une résidence très calme. A moins de 10 mn à pied, un petit centre commercial avec toutes les commodités : un Intermarché, un marchand de journaux, un boulanger, une pharmacie. Bien pratique, ne manque éventuellement qu'un bistrot...
La mer n'est pas très loin. 20 mn, tranquillement à pied. Dimanche après-midi, nous nous sommes promenés sur le port de St Laurent, le royaume des restos. Ils se succèdent les uns derrière les autres. Ils ne se font pas une grosse concurrence au niveau des prix. Quand à la qualité, il faudra tester...
Je me donne jusqu'à la fin de la semaine prochaine pour terminer le déballage des cartons et diverses installations. Ensuite, il sera temps d'attaquer deux gros chantiers :
     -penser à l'aménagement du jardin, actuellement en friches ;
     -réactiver mes deux autres blogs. Cap2foot est en sommeil depuis deux mois et la fin de saison s'annonce passionnante. Et surtout, réactiver Cap2vote. Nous sommes quasiment dans la dernière ligne droite, les coups pleuvent dans tous les sens et les évènements vont probablement se précipiter avec la prochaine entrée en piste du Souverain poncif, pardon, de l'actuel Président (je me suis engagé à ne pas parler de politique sur Cap2blog).
Un dernier mot.
Le temps !
Tous les jours nous regardons, attérés, les bulletins météo.
Les nouvelles que nous avons des amis et de la famille confirment qu'il fait un froid terrible.
Nous ça va. Nous en avons presque honte. Certes le matin un petit vent froid nous rappelle que nous sommes en hiver, mais dès qu'il tombe, la température devient très agréable. Cet après-midi par exemple, il faisait un petit 14°.
C'est indécent !
Nous nous en excusons et vous souhaitons bon courage.
Et malgré le froid, portez-vous bien.



C'est arrivé...

J'ai bien cru que ça n'arriverait jamais.
Et c'est arrivé !

Mercredi 25 janvier 2012-8H
Un long camion vient de se garer le long de la haie du jardin. Ce sont les déménageurs. Trois solides gaillards se présentent et après un rapide tour d'horizon, ils attaquent. Petit à petit, les pièces se vident tandis que le camion se remplit. Il s'agit de bien tout empiler, rien ne doit rester derrière nous.


Mercredi 25 janvier 2012-12H
Colette est rentrée du travail pour superviser la fin du chargement. Moi, je vais partir. Je monte dans la voiture. Contact. Je roule doucement en regardant défiler ces paysages noyés dans la grisaille pour la dernière fois. A Belleville, je m'engage sur l'autoroute, direction le sud.

Mercredi 25 janvier 2012-22H
La route m'a paru bien longue. Heureusement, à Valence, la pluie a cessé. Mieux, à partir d'Avignon, le soleil m'a accompagné jusqu'à Cagnes.
Au Turf Hôtel, allongé dans mon lit, j'essaie d'imaginer la journée qui m'attend demain. Je m'endors très rapidement.


Jeudi 26 janvier 2012-8H
Contrairement à mes craintes, j'ai très bien dormi. Je suis devant le portail de la maison, attendant l'agence pour l'état des lieux et ce sont les déménageurs qui arrivent les premiers ! Je ne les attendais que vers 11H, mais tant mieux. Un tour rapide dans la maison qui me permet de la redécouvrir. Bonne surprise, les chambres sont plus grandes que dans mon souvenir.


Jeudi 26 janvier 2012-16H
C'est terminé. Le camion est reparti, vide. Par contre, les pièces sont bien pleines ;  il y a des cartons partout...C'est curieux comme une pièce peut paraître spacieuse lorsqu'elle est vide et petite avec meubles et cartons. Il faudrait commencer à déballer. Je décide de remettre ça au lendemain et de profiter des dernières lueurs du jour pour me promener le long du front de mer. Il fait doux, mais il pleut.


Vendredi 27 janvier 2012-8H
Après une nouvelle nuit à l'hôtel, je suis de retour à la maison. Au boulot.
Colette est encore à Belleville, elle arrivera dimanche. D'ici là, je vais avancer dans la mise en place..

Dimanche 29 janvier 2012-20H

Colette est arrivée en fin d'après-midi. Elle a découvert la maison, exploré le moindre recoin, fait le tour du jardin. Elle est contente de mon choix.
Ouf !
Nous sommes attablés dans un petit restaurant en bord de mer. Il tombe des cordes.

Un bon apéro, un menu sympa pour marquer le coup.
Nous y sommes.
Enfin !
Demain nous commençons notre nouvelle vie.

Portez-vous bien.