Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mardi 20 mars 2012

Blogs de comptoir (2)...

La tuerie :
Tout d'abord, que les choses soient claires : je considère que l'assassinat d'un enfant, de n'importe quel enfant, est un acte insupportable qui justifie colère et indignation.
Cependant, l'énorme émotion soulevée par la tuerie de Toulouse m'interpelle.
Comme un seul homme, tous les politiques se sont rués sur place. Avec le même discours, les mêmes mots, les mêmes mines compassées et la même surenchère dans le verbe. Sans prendre aucun recul, chacun à condamner l'attentat le qualifiant immédiatement d' anti-sémite. Et c'est là qu'on mesure la puissance de la communauté juive en France. Dès que l'un des leurs est impliqué, toutes les organisations juives montent au créneau, relayées par tous les médias de France et de Navarre. 
Je ne suis pas certain qu'une même agression contre une autre communauté, au hasard les gens du voyage, aurait déclenché une telle réaction, un tel déploiement de moyens, un tel déferlement de discours plus ronflants les uns que les autres, des décisions aussi irrationnelles. Ainsi, les policiers municipaux de Toulouse ont été réarmés...Et je vous passe  les experts criminologues et profileurs de tous poils qui tournent en boucle sur tous les médias.
Mais admettons.
Pourtant, rien de permet pour l'instant de préjuger du caractère raciste de cet acte. Rien ne permet d'affirmer qu'un quelconque réseau soit derrière cette attaque. Peut-être s'agit-il de l'oeuvre d'un psychopathe, d'un sérial killer comme on en voit souvent aux Etats-Unis. Ce qui me surprend, c'est que le tueur semble avoir agit avec un sang froid de professionnel, sans s'affoler, qu'il ait méthodiquement tiré sur ses cibles et que pourtant, il n'y ait que "si peu" de victimes.
Si le tueur fait parti d'un quelconque réseau, on peut raisonnablement penser que les moyens déployés permettront sa rapide mise hors d'état de nuire. Mon inquiétude est que si le tueur est un fou, sa traque risque d'être longue et compliquée.


Les candidats :

La vie continue. Ce même jour, nous avons pris connaissance de la liste officielle des candidats à l'élection présidentielle. Il y aura dix candidats, sans surprise. Les sérieux, du moins  supposés tels, et les quelques turlupins de service (je vous laisse deviner lesquels). Pour moi il y a une déception : l'absence de Corinne Lepage,  et aussi  une très grande satisfaction : l'élimination de Dominique Galouzeau de Villepin, grand bourgeois dont l'égo se révèle proportionnellement inverse à sa représentativité dans l'électorat.



Les mots du football :
Savez-vous quel est le mot le plus employé par les footballeurs ? Ballon, tir, but, équipe, voire transferts ou primes ?
Non, vous n'y êtes pas. Le mot qui revient le plus régulièrement dans le discours des footeux est : "voilà" ! Il vient régulièrement hacher leurs bafouillages, placé à tout propos et sans raison. Voilà ! Maintenant que vous le savez, amusez vous à écouter leurs propos et voilà, vous vous apercevrez que, voilà, il l'utilise à tout bout de champ sur tout les tons, et voilà, c'est particulièrement exaspérant. Voilà !


Le morfalou :
La TV est allumée tandis que j'écris ce billet. Elle me sert de fond sonore. Une page de pub et une annonce pour un site de comparaison de prix de billets d'avion, Vol24.fr attire mon attention.
Je reconnais l'acteur. Depuis des années, il est apparu dans des pubs pour, en vrac : EDF, Hitachi, Bouygues Télécom, la Poste, Playstation, Citroën, sans oublier l'eau Cristaline... Quand il devient "ambassadeur" de la marque Airness, le club de Lens dont il est l'éphémère entraîneur est sponsorisé par la marque Nike. Qu'à cela ne tienne,  lors d'apparitions publiques il cache le logo de Nike avec un sparadrap...Malgré ses 70 ans sonnés, il continue de plus belle et vante les cartouches d'encre recyclables et l'opérateur téléphonique Zéro Forfait. Vous voyez de qui je parle ? Mais si, l'inusable et néanmoins insupportable Guy Roux !


Greffe de foie :
Même si vous n'êtes pas fan de foot, vous n'avez pas échappé à la nouvelle selon laquelle le footballeur Eric Abidal doit subir une greffe du foie. J'aime beaucoup Eric Abidal, mais là encore, le déferlement médiatique provoqué par cette nouvelle m'a mis très mal à l'aise et tout particulièrement l'attitude de ses collègues footeux. C'est une véritable insulte à tous ceux qui souffrent du même mal et qui, très probablement, attendront leur greffon plus longtemps que la star du FC Barcelone. C'est juste indécent !


Si à la fin de la lecture de ce billet vous avez encore un moral d'acier, bravo !
Mais je pourrai encore vous parler de l'accident de car en Suisse, du prix des carburants, de la crise financière, des risques de guerre au Moyen-Orient, du 1% d'Eva Joly, de l'OM qui perd tous ses matches....
J'ai pitié de vous.
Portez vous bien.