Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placé en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 20 septembre 2012

Le procrastinateur...

C'est un article dans Marianne qui m'a révélé la chose. Ainsi, à l'image de ce bon monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, moi, je procrastinais. Bigre, késaco ? Je vous rassure, le terme proscrastination, barbare et difficile à prononcer ne cache aucune pratique honteuse. Voyons ce que nous dit le dictionnaire :

La procrastination (du latin pro et crastinus qui signifie « demain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions d'un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le procrastinateur, n’arrive pas à se "mettre au travail", surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.
L'hebdomadaire nous apprend que la procrastination serait devenu un véritable fléau mondial. Selon des chercheurs américains (les mêmes sans doute qui ont inventé le fil à couper le beurre), 95% de la population en est victime un jour où l'autre. Même les Chinois, c'est dire si c'est grave docteur !
Pour moi, cet article a été une révélation, je dirais même plus, un véritable choc.
Je tiens à vous le dire, dans le domaine de la proscrastination, je suis un précurseur, bien que les symptômes soient apparus assez tardivement. C'est à mon entrée dans la scolarité que j'ai commencé à procrastiner (je vais souvent écrire ce mot, ça vous entraînera à le prononcer). ce qui n'a pas été sans effet sur mes résultats scolaires.
Pourtant, le procrastineur n'est pas un fainéant. Non, il remet à plus tard. Ainsi, en rangeant quelques vieilles archives, j'ai retrouvé un carnet scolaire sur lequel figurait les appréciations suivantes :
  -1er trimestre : ne fait pas d'efforts ;
  -2ème trimestre : résultats mauvais, le passage en 3ème année est fortement compromis   
  -3ème trimestre : bon travail, est admis en 3ème année.
Comme quoi, avec un procrastinateur, le pire n'est jamais certain, bien que son comportement soit générateur de sueurs froides, notamment pour ses parents...
Cependant, c'est lors de mon entrée dans la vie professionnelle que j'ai vraiment donné la pleine mesure de mes talents de procrastination.
Très tôt, j'ai adopté une devise que j'ai appliquée avec la plus extrême rigueur tout au long de ma vie :

"Remets toujours au lendemain ce que tu n'as pas envie de faire le jour même" !

Cette technique en opposition totale des adeptes de "ce qui est fait n'est plus a faire" repose sur deux cas de figure :
     -la tâche repoussée peut naturellement disparaître d'elle même ;
     -Un collègue, excédé, peut avoir accompli lui même cette tâche.
Dans ces deux cas, on peut parler de procrastination positive.
Il est possible que malgré tous vos efforts, le moment arrive où malheureusement il faut vous y mettre, sans échappatoire possible. Alors, vous faites, et souvent vite et bien mais parfois en vous attirant la haine de vos collègues tâcherons qui pour un résultat pas forcement meilleur auront sué sang et eau. Vous pouvez alors replonger dans votre procrastinivité béate avec le sentiment du devoir accompli.
La procrastination est-elle un frein à la promotion dans l'entreprise ? Pas forcément  car le procrastinateur professionnel a généralement un autre don, celui d’apparaître toujours surbooké et le nez dans ses dossiers.
Ainsi, si vous arrivez à bien procrastiner, vous vous éviterez les ulcères et autres nuits blanches et vous atteindrez la retraite en pleine forme. Vous pourrez alors procrastiner en toute quiétude et sans aucun remords, pour tant est que vous en ayez eu un jour.
Croyez moi sur parole.
Et portez vous procrastinez bien...