Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

samedi 30 mai 2015

Samedi 31 mai 2015

Comme chaque semaine, je pousse le caddy dans mon hypermarché favori lorsque dans l'allée centrale, je tombe en arrêt devant une montagne d'aspirateurs, de cocottes minute, de robots, fers à repasser...
Les arts ménagers d'antan seraient-ils de retour ? Non, mieux : dimanche, c'est la fête des mères...
Dans les années soixante, à peine sortie de la dure période de pénurie de la guerre, la société considère la femme comme la "fée du logis". Peu d'entre elles travaillent, elles sont cantonnées à l'éducation des enfants et aux tâches ménagères. Aussi, quelle joie de recevoir en cadeau un appareil d'électroménager ! D'autant qu'à cette époque, ces appareils sont encore relativement coûteux  et constituent le cadeau idéal pour la fête des mères.
D'ailleurs, cette fête des mères est cause nationale. C'est le régime de Vichy qui met cette manifestation à l'honneur mais elle sera institutionnalisée par une loi du 24 mai 1950 signée par le président de la République et qui dans son article 1er proclame : "la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la "Fête des mères et cette fête est fixée au dernier dimanche de mai"…
C'était un temps où on se contentait de petits plaisirs simples. Quelle maman ne s'est pas pâmée  en recevant un splendide collier de nouilles, généralement accompagné d'un petit poème illustré d'un dessin laborieusement colorié ?
Mais depuis, la société de consommation est arrivée et aujourd'hui, la Fête des Mères c'est aussi surtout la fête des vendeurs d'électroménager.
Seulement voilà, cette habitude d'offrir un cadeau "utile", a du plomb dans l'aile. Car elle ramène au cliché de la femme assignée à sa place, la
cuisine,  et cantonnée aux tâches ménagères. Au siècle de la parité, des féministes et autres chiennes de garde, est-ce vraiment l'image des femmes que notre société souhaite donner ?
Pour Auchan, Carrefour, Darty et consorts, la réponse apparemment est oui.
Ne tombez pas dans leur piège mercantile. Vous voulez faire plaisir à votre maman ? Offrez-lui simplement des fleurs ou même un simple bisou. Et croyez-moi, pour elle, ce sera le plus beau jour de l'année.

Pour moi, il est passé le temps des colliers de nouilles et des petits poèmes…
Ce dimanche 31 mai 2015, me reviendront en mémoire tous ces instants de bonheur si fugitifs.
Je penserai à ma maman.
Alors, loin, très loin, dans une bourgade de la Nièvre, dans les yeux éteints d'une petite vieille recroquevillée dans son fauteuil, enfermée dans un monde dont elle seule possède la clé, une lueur fugitive s'allumera l'espace d'un instant : parce que à ce moment, elle saura, oui, elle saura j'en suis certain, que son fils pense à elle…   

Bonne fête à toutes les mamans et portez-vous bien ...

mardi 12 mai 2015

A l'attention de Bruno Lemaire...

Vous avez été un certain nombre à me faire remarquer, non sans raisons, que l'activité de mon blog à sombrer dans un état proche du néant.Plusieurs raisons à cela, mais j'en retiendrais deux principales : ma fainéantise congénitale et ma propension à ecrire des billets sans fin. J'ai donc décidé de produire de façon régulière des billets brefs. Et je commence tout de suite :

Ce matin, sur BFNtv, (il n'y a pas de faute de frappe) sévissait un des membres les plus éminents du gang des Ripoublicains (toujours pas de faute de frappe) dirigé par le nabot maléfique Sarkozy.
Ce sinistre individu donne son avis sur la visite de François Hollande à Cuba à Fidel Castro. Extraits :
     -"Le régime de Castro est une dictature de la pire espèce"...
     -"La rencontre Hollande/Castro n'est pas un moment historique mais pathétique"...
    - "Je suis fasciné par la complaisance de la gauche française vis à vis du régime castriste qui est une dictature de la pire espèce qui a opprimé des dizaines de milliers de Cubains (…) qui a contrôlé la liberté de la parole à Cuba, qui a emprisonné et fait violence aux homosexuels de Cuba"...

Je vous fais grâce du reste qui est à l'avenant, il n'a pas de mots assez durs pour fustiger le Président.

A-t-il tout à fait tort ? Le Président Hollande n'aurait-il pas du prendre exemple sur son prédecesseur dans ce domaine. Celui-ci faisait très attention à ses rencontres internationales et ne fréquentait que les grands démocrates. Démonstration :




Deux pour le prix d'un
Là, on monte en gamme...
Et on termine en beauté avec le boucher de Damas...

Conclusion : soit Bruno Lemaire a la mémoire sélective, soit c'est un misérable petit soldat qui agit sur ordre sans réfléchir, l'un n'excluant pas l'autre d'ailleurs.
Je vous laisse vous forger votre propre opinion.
Portez-vous bien et à très bientôt...