Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

samedi 20 juin 2015

L'armée des ombres...

A la fin de mon dernier billet, je vous annonçais que Raffarin venait d'en sortir une bien bonne, une de celles dont il a le secret, bref une Raffarinade…
Raffarin, vous connaissez non ? Il n'a pas joué dans Notre Dame de Paris, mais quand on le voit de profil, c'est carrément Quasimodo, et de face, on comprend qu'il a du effacer une porte en pleine figure ou alors il a été bercé trop près d'un mur.
Mais je m'égare…
Raffarin c'est ce type de droite qui délivre perpétuellement des leçons à la gauche, oubliant qu'il a été le plus mauvais premier ministre du plus mauvais président de la 5ème république, l'immense dépendeur d'andouilles Chirac ! (nous sommes bien d'accord que Sarkozy est classé hors concours).
Que propose-t-il ?
"Nous avons dans notre monde rural un déficit démographique important. Très souvent, on ferme des écoles. On pourrait très bien en sauver un grand nombre en faisant en sorte qu'une, deux ou trois familles puissent venir dans un certain nombre de villages…On ferait en sorte que l'étranger, au lieu de venir déranger, vienne sauver un territoire" !
Bref, comme nos grandes villes ont déjà leur lot de problèmes avec les banlieues difficiles, il propose de glisser la poussière sous le tapis en refilant le problème à la France profonde.
Passons sur les commentaires de nos amis du FN qui jurent que "Charles Martel doit se retourner dans sa tombe" et que bientôt on ne dira plus Colombey les Deux-Eglises mais "Colombey les Deux-mosquées" ! Peut-être qu'un téméraire pourrait leur murmurer que tous les migrants ne sont pas des arabes, mais ce serait perdre son temps.
Comme pour les églises qu'on pourrait transformer en mosquée, la question mérite d'être posée.

C'est vrai que répartir une centaine de milliers de migrants sur 550000km² et au milieu de 65 millions d'habitants ne parait pas insurmontable. Sauf qu'il faut aussi les loger, nourrir, soigner et leur trouver du travail. C'est cette dernière condition qui dans  la situation actuelle pose problème. Nos campagnes se meurent, il n'y a plus d'activité donc d'emplois, de moins en moins de médecins, les services publics ferment les uns après les autres (au passage, merci Sarkozy) et les commerces sont tous partis depuis longtemps (demandez à Raffarin, c'est lui qui a donné le coup de grâce). Sans parler de l'hostilité prévisible des autochtones… En outre, les rares emplois saisonniers dans l'agriculture sont déjà occupés par les gens de l'est, et on ne va tout de même pas remplacer nos roumains par des Erythréens !
Ce n'est donc certainement pas la solution.
Alors quoi ?
Et bien je propose d'ouvrir un parc de loisirs, où nous pourrions nous promener le dimanche en famille en observant les migrants, tout en dégustant des pop-corn. Chaque ethnie aurait son enclos : les Maliens, les soudanais, les Erythréens…etc.…Vous savez vous à quoi ressemble un Erythréen ? Et bien voilà une bonne occasion de se distraire tout en éduquant vos enfants à moindre frais. Ca permettrait en outre de faire du fric, les coûts d'exploitation seraient minimes car des gens capables de traverser la méditerranée sur une coquille de noix sont présumés costauds, et pour les nourrir, une boulette de riz par jour devrait amplement suffire…
Vous vous demandez si c'est du lard ou du cochon, vos yeux n'en croient pas leurs oreilles ? Difficile de faire plus loin dans l'abject ?
J'ai évidement écrit ces lignes par pure provocation....
Et pourtant, la réalité rejoint parfois la fiction.
Mis à part le droit d'entrée, ce parc à migrants existe, chez nous en France, à la frontière Italienne. A Menton :

Au fond, la jolie ville de Menton...
Heureusement, il y a en France des gens de bonne volonté, beaucoup de gens de bonne volonté, bien plus nombreux que ce que les merdias vendus veulent nous faire croire. Il y a en France des gens qui s'investissent sans compter pour aider ces malheureux. Jean-Jacques Delorme, un ami Facebook, habite Menton et est un de ces volontaires admirables qui n'acceptent pas cette situation. Je partage sa colère et salue ici son dévouement et son engagement.



Alors quelle solution ? Gérer l'urgence, d'accord, mais après, sur le long terme ?
Il y a dans le monde plus d'un milliard d'humains qui vivent dans la misère la plus absolue et qui aspirent à une vie non pas confortable comme nous la connaissons chez nous, mais juste décente.
Ils sont pour la plupart d'entre eux victimes de régimes politiques abominables qui exploitent, volent, tuent sans pitié.
Pour essayer de comprendre la situation, prenez-le temps de suivre ce lien et de lire cet article :


Essayez ne serait-ce qu'une seconde, de vous imaginez vivant dans ce pays, dirigé par Issayas Afeworki, un démon sanguinaire qui a résisté et vaincu l'Ethiopie de Hailé Sélassié (aidé par les Etats-Unis), et celle de Mengistu, (soutenue et armée par les Soviétiques et les Cubains), elles-mêmes dictatures monstrueuses, et qui a transformé son pays en camp de concentration, à son profit exclusif. Vous comprendrez alors pourquoi ces gens s'entassent sur des radeaux de fortune pour fuir ce pays où l'espoir en l'avenir est un mot inconnu.
Nous voyons apparaitre ici les raisons de notre responsabilité : "la Chine est très présente en Erythrée, le Qatar fournit de l'argent frais, la Mafia italienne exploite des hôtels sur la mer Rouge et l'Union européenne... a fourni en 2007 une enveloppe de 122 millions d'euros pour cinq ans".
La solution est sans aucun doute là : arrêtons de soutenir tous ces tyrans qui exploitent leur population, qui détournent les richesses de leur pays, qui bâtissent des fortunes colossales qu'ils mettent à l'abri dans nos banques. Arrêtons d'acheter leurs matières premières toujours moins chères et payons enfin le juste prix.
Car soyez certains qu'un Erythréen à qui on donnerait la possibilité de se nourrir, de s'éduquer, de se soigner, bref de vivre normalement en élevant décemment sa famille, n'aurait aucune intention de venir chez nous. Il préférera vivre chez lui, dans le pays de ses ancêtres, là où il a ses racines.
Hélas, pour se faire, il faudrait réorienter notre système économique mais les multinationales veillent à ce que ce système perdure pour continuer à gaver leurs actionnaires.
Les Issayas Afewerki d'Erythrée, Mswati III (c'est un roi) du Swaziland, Robert mugabe du Zimbawe, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, en Guinée équatoriale, Yahya Jammeh, en Gambie, Paul Kagame, au Rwanda, j'en passe et des pires peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Les cris de souffrance de leurs peuples ne les ont jamais empêché de dormir et ce ne sont pas leurs amis industriels occidentaux qui viendront troubler leurs nuits.
Tout cela va donc perdurer…
La question est jusqu'à quand ?
Jusqu'à quand des centaines de millions d'hommes vont-ils accepter supporter qu'une poignée de privilégiés les exploite jusqu'à la moelle ?
Jusqu'à quand vont-ils prendre le risque de mourir dans cette méditerranée pour espérer que leurs familles vivent ?
Jusqu'à quand nos "démocraties" vont-elles les refouler tant bien que mal avant d'être submergées par cette armée des ombres ?
Jusqu'à quand laisserons-nous un ancien président tenir des propos ignobles pour récupérer quelques misérables voix de quelques misérables salopards ? Si vous avez manqué cet épisode, visionnez-le ci-dessous et faites attention de ne pas vomir sur votre clavier. Soyez attentifs et écoutez les rires abjects des porcs de l'assistance…

Vous avez remarquez que ce sinistre abruti a retrouvé tous les tics qu'il avait abandonné fut un moment (chassez le naturel, il revient au galop) et qu'il est très fort en calcul : une moitié dans la cuisine+un quart dans le salon+un quart dans la chambre et le reste dans la chambre des enfants !!!! En comptant comme ça, il ne faut pas s'étonner qu'il ait ruiné la France.
Ca y est, ce que je redoutais tant s'est produit, j'ai dérapé, me voilà branché sur Sarkozy. J'arrête tout de suite parce que là, je peux vous tenir le crachoir pendant des heures. Ce sera pour une autre fois, vous ne perdez rien pour attendre.
D'ici là, oubliez vos préjugés et toutes les fadaises que la droite et son allié le FN vous débite à longueur de journée, relayées par des merdias aux ordres, formatés pour distiller en permanence le poison de la discorde entre les Français, au profit d'un porc qui a pendant 5 ans, et pour notre plus grand malheur, été le président de notre pays.
Portez-vous bien et à bientôt...

jeudi 18 juin 2015

Alors ? Deus vult ou Inch Allah ?...

Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman a eu une idée : transformer les églises inoccupées en mosquées. Aussitôt, une nuée de grenouilles a bondi hors des bénitiers en hurlant au blasphème, à l'image du dandy Sarkozyste Charles Consigny  qui demande si "on le droit de préférer des églises désertes, abandonnées, magnifiquement laissées vides et silencieuses, témoignant par leur seule présence de la civilisation qui les a construites, cette civilisation dont elles ont été à la fois l'œuvre et l'artisan, l'origine et la conséquence, l'incarnation"...et qui évidemment répond que non.
L'idée est-elle si choquante ?
Posons le problème :
D'un côté, il y a des églises vacantes, désertées par les fidèles et victimes de la crise de vocation des catholiques mais ceux-ci vous diront que dans une église, même abandonnée, il y a toujours la présence de Dieu. Moi, je réponds  que dans une église abandonnée, il n'y a que des courants d'air et de l'humidité. Et au bout d'un moment, les courants d'air et l'humidité font que les murs se désagrègent où pire, que le toit s'affaisse.
Dans ce cas, il y a deux solutions :
     -soit on laisse les choses en l'état, et inéluctablement, l'édifice devient une ruine
     -soit on répare.
Et si on répare, qui finance les réparations ? Les contribuables communaux. C'est le paradoxe français qui veut que même le pire bouffeur de curé mettra la main à la poche pour réparer cette église qu'il honnit.
De l'autre côté, il ya des musulmans qui cherchent des espaces où prier. Et lorsque des fidèles veulent prier, ils trouvent toujours un endroit pour le faire. Dans la rue, ou pire dans des caves ou des sous-sols sordides, lieux propices à tous les dérapages loin des regards et des oreilles.
Les intégristes cathos se refusent à laisser Mahomet entrer dans une église, même désaffectée. Ils préfèrent même que certaines soient transformées en hôtel où des couples légitimes ou pas peuvent se livrer à la fornication sans se préoccuper de l'éventuelle présence du petit Jésus.
A l'opposé, certains esprits éclairés et tolérants pensent que "Ce serait un bond en avant, une avancée et un apport intéressant dans le dialogue islamo-chrétien que ces églises soient réutilisées à des fins culturelles et sociales"…D'aucuns vont encore plus loin dans la démarche et font des proposition loin d'être stupides, par exemple celle-ci  :



Cette proposition n'a pas fini de faire des remous...
Moi, je suis assez d'accord sur le principe, à condition que ces églises-mosquées soient vendues. Après tout, l'Arabie Saoudite, le Qatar  et toutes ces sympathiques démocraties ont les moyens d'offrir des lieux de cultes à leurs fidèles. Au lieu de leur payer des ceintures d'explosifs, qu'elles leur payent des mosquées, tout le monde y retrouvera son compte...
Je vous laisse sur cette reflexion, le père Raffarin vient d'en démouler une bonne qui méritera commentaire... 

mardi 9 juin 2015

Toc-toc *

Quand la patronne se lève de très bonne heure pour aller bosser (5H), je suis aussi réveillé. J'ai alors le choix entre deux solutions : rester au lit et essayer de retrouver le sommeil ou me lever et trouver une occupation.
C'est cette dernière solution que j'adopte toujours, car je n'arrive jamais à me rendormir et j'ai horreur de trainasser au lit quand je suis réveillé.
Donc, ce matin, debout…
Car j'ai une idée derrière la tête. Une fois le petit déjeuner pris et la patronne partie, je vais aller à la pêche.
Et oui, cette année, j'ai pris le permis.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
CliquerLa semaine dernière, j'avais fait une première tentative en allant sur la Cagne. Hélas, cette jolie petite rivière est quasi inaccessible, du moins à l'endroit que j'avais choisi. Déjà, impossible de se garer sur la route qui longe la rivière. Quand à l'accès à l'eau, il est rendu très difficile par une végétation extrêmement touffue et des rives pentues.
Cette fois, j'ai choisi l'Esteron, un affluent du Var et je me dirige vers le petit village de Roquesteron.
 Ce n'est qu'à une trentaine de kms de la maison, mais il faut compter quasiment une heure de trajet. Nous sommes dans le parc naturel des pré-Alpes d'Azur, petit frère du Mercantour. Pour atteindre mon but, pas 100 mètres de ligne droite, que du virage, mais une route large et bien entretenue qui parfois longe des à pics vertigineux.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
La rivière est une merveille. Elle coule dans une gorge aux pentes couvertes de forêt. Ses eaux cristallines et bondissantes murmurent leur petite musique rafraichissante.
Remontant lentement le courant, je suis écrasé par la beauté des lieux.
Seul au monde…
Seul ?
J'ai le sentiment qu'un regard me vrille la nuque, m'insufflant comme un petit malaise.
C'est que nous sommes dans le territoire du loup et si la bête n'est pas réputée pour attaquer les humains, je me dis que si le lupus a le choix entre un bouquetin bondissant et un type un peu enveloppé avec des bottes aux pieds, son choix va être vite fait.
Je me retourne vivement et que vois-je ?
Rien, sinon cette nature sauvage magnifique. 
Il fait une chaleur écrasante et parfois je dois résister à l'envie de me plonger dans ces eaux bleues...
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Au bout de 4 heures de crapahutage pas toujours facile, sans avoir rencontré âme qui vive, je rentre à la maison, épuisé, mais les yeux encore éblouis par ces paysages somptueux.
Y'a de quoi non ?
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Comment ?
Et les truites ?
Ah oui les truites !
Ne vous inquiétez pas pour elles, elles sont toujours dans leur belle rivière, ondulant dans le courant en guettant leurs proies.
Qu'elles en profitent tant qu'elles peuvent, car je reviendrai…


 * La technique de pêche qui consiste à remonter le long de la rivière en prospectant les postes où se cachent les truites s'appelle "la pêche au toc...